Accueil > Films > La tour de guet > Revue de presse

Affiche La tour du guet
En salles le 11 Septembre 2013
La tour de guet
un film de
Pelin Esmer

Watchtower / Gözetleme Kulesi, 2012, Turquie/France/Allemagne
96 min, HD, 1 :1.85, couleur, Dolby SRD,
VO turc sous-titré français,
visa 130.908


prix / festival
Sélection officielle au TIFF Toronto, au festival de Rotterdam (compétition) et au festival de Göteborg.
Prix de la meilleure réalisatrice, meilleure image, meilleure actrice, meilleurs seconds rôles féminin & masculin au festival d'Adana
Prix de la meilleure actrice au festival de Nuremberg
Prix de la fiction / Prix du public au festival du Film d'Environnement de Paris
Présentation aux festivals de Belgrade, Fribourg et Hong Kong, Washington, Belfast, Trento, Cabourg, Taipei, La Rochelle, Cabourg et Haifa.


PRESSE
Dany de Seille
+33 6 08 91 57 14
dany@deseille.info

synopsis
Hanté par un accident tragique, Nihat accepte un emploi de gardien dans une tour de guet d'où il peut observer l'immensité de la forêt. Seher est hôtesse dans une gare routière rurale de la même région. Une série d'événements réunit ces deux êtres isolés, au passé trouble. Contraints à s'entendre, ils forment un couple qui, malgré son déséquilibre, réveille en eux la compassion et apaisera peut-être leur chagrin.

voir toutes les photos





voir le film annonce

« Un film turc quasi shakespearien qui, avec une infinie délicatesse et une superbe maîtrise formelle, s’arrête sur deux grands naufragés de la vie dont la rencontre, si elle ne cautérise rien, libère la parole et avec elle la vérité. Une oeuvre superbe de bout en bout. (…) deuxième long-métrage de Pelin Esmer, La tour de guet est un film simplement magistral. »

« Pas de jugement de valeur ni de rebondissements mal venus, rien qu’une situation trouble élégamment mise en scène. Pelin Esmer est une cinéaste à suivre. »

« (…) le passage des saisons pose le temps en somptueux tableaux, La tour de guet ne manque pas de rebondissements, d’une tension narrative longtemps tapie dans le brouillard comme un risque d’incendie peut nicher dans un creux de souche. »

« Le cinéaste Nuri Bilge Ceylan a fait des petits et ils ont de l'avenir. »

« Les échanges, réduits au stricte nécessaire, les gestes et les actes, guidés par la survie, suffisent à raconter la prenante histoire de ces deux âmes accidentées. »

« La tour de guet puise sa force dans l’observation que portent les deux protagonistes l’un sur l’autre. Retranchés dans une souffrance intérieure indicible, leur rapprochement à demi-mot, appartient à ces beaux moments de cinéma, où la rédemption naît sous les yeux des spectateurs acquis à la cause et au désespoir de ces destins brisés. (…) La cinéaste Pelin Esmer a une approche du cinéma très littéraire, dans ses descriptions des intérieurs ou d’une forêt qu’elle filme dans toutes ses profondeurs... Son sens de la mise en scène est réel, affuté par une forte colorimétrie qui accentue le charme vénéneux de ses images. »

« (Pelin Esmer) évoque, au passage, la condition féminine en Turquie, la soumission, la loi du silence. Mais le vrai sujet reste un voyage méditatif au pays des écorchés. »